Nous transformons la Gestion des Services de Terrain en un processus
qui va bien au-delà de la compensation des émissions de CO2

Profondément enraciné dans notre longue histoire avec la durabilité, notre engagement pour un avenir neutre en carbone fait partie intégrante de notre mission.

CO2 compensation with each intervention

La recherche pour un avenir meilleur

Nous réalisons de gros investissements dans la recherche, avec un axe fort sur les technologies de pointe impactant significativement la réduction des émissions de CO2. Jusqu’ici, peu de méthodes ont été explorées et validées pour diminuer le CO2. Nous voulons donc être des pionniers dans ce domaine en soutenant les scientifiques porteurs de projets d’avenir. 

Three-column table enlisting the methods of natural, technological and combined CO2 capture processes
CO2 from the atmosphere is captured by the olivine mineral on the ground when water is in proximity

Le projet Olivine

Notre travail scientifique se concentre sur la méthode accélérant le processus naturel d’altération de l’olivine, un minéral très commun.

En présence d’eau et de CO2, l’olivine casse et transforme les molécules de carbone en composantes stables pour la roche calcaire. Ce processus est essentiel à la planète pour faire circuler le CO2 entre les continents, les océans et l’atmosphère afin d'assurer la stabilité du climat. Toutefois, les grandes quantités de CO2 produites par l’activité humaine nécessitent une accélération de ce processus qui, à l’état naturel, est plutôt lent.

Nous travaillons activement sur un projet destiné à amplifier ce processus d’altération naturelle de l’olivine afin de réduire de manière significative le CO2. En coopération avec la société « Carbon Drawdown Initiative Carbdown GmbH », nous étudions la manière dont l’altération de l’olivine peut diminuer le CO2 de l’atmosphère dans différentes régions agricoles en Europe.

Notre investissement dans ce projet nous permettra de capturer le CO2 par tonnes plutôt que par kilos.

Notre collaboration avec Project Vesta

Project Vesta est un projet d’élimination du dioxyde de carbone. Il est géré par une équipe de scientifiques et d’entrepreneurs experts en matière de biologie marine, de géochimie, d’écologie et d’altération de l’olivine. Son objectif est de faire avancer la science dans le domaine de la capture du carbone des littoraux afin de contrecarrer le changement climatique. Ceci est possible grâce à l’accélération du processus naturel d’altération, processus au cours duquel le minéral appelé olivine capture le CO2 présent dans l’air et diminue par la même occasion l’acidification des océans. Project Vesta se donne pour mission d’exploiter la puissance des mers pour ôter les excès de CO2 de l’atmosphère dans un laps de temps pertinent par rapport à une échelle humaine. Grâce à notre partenariat avec Project Vesta, nous contribuons à l’avancement des travaux scientifiques sur l’accélération de ce processus naturel et soutenons aussi le déploiement de cette méthode à l’échelle de la planète.

   

 

Olivine beach

Importance de capturer le carbone des littoraux

Project Vesta vise à déployer sur toute la planète un procédé de capture du carbone côtier grâce à l’olivine, un minéral que l’on trouve partout en abondance. Outre l’accélération de la capture du CO2 par l’action des vagues pour réduire les effets du changement climatique, ce processus permet aussi d’inverser le phénomène d’acidification des océans provoqué par les activités humaines. Cette technique est une solution naturelle, permanente, modulable et abordable pour contrer le dérèglement du climat. N’utilisant que 0,25% du plancher continental de la planète, Project Vesta pourrait ainsi arriver à éliminer 1 Gt de CO2 de l’atmosphère.

Nous sommes un membre fondateur de la Negative Emissions Platform

Negative Emissions Platform est une jeune association professionnelle basée à Bruxelles. Elle agit à l’échelle internationale et fédère tout type d’industries dans le but de créer un cadre réglementaire et financier adéquat pour développer une large gamme de technologies permettant de faire disparaître de façon permanente le CO2 de l’atmosphère. Exemples : altération forcée, bio-énergies grâce à la capture et au stockage du carbone, applications diverses pour le biochar ou recours à des dispositifs spécifiques pour capturer directement le CO2 de l’air. En tant que membre de cette association, nous contribuons à l’objectif commun de développer des approches hybrides potentiellement capables d’éradiquer définitivement le CO2.

Projet de capture directe dans l’air

La capture directe dans l’air (appelée aussi capture et stockage du carbone) est un projet de coopération technologique entre l’Institut Royal de Technologie de Melbourne (RMIT University) et Fieldcode. Ce partenariat exclusif doit durer 3 ans et demi. Il a pour objectif le développement d’une technologie qui inverse la combustion passée des ressources fossiles. Le CO2 capturé dans l’air redevient du charbon, qui peut alors retourner en toute sécurité dans le sol. Ceci permettrait de boucler le cycle naturel sans provoquer d’émissions supplémentaires.

Notre objectif est de changer d’ordre de grandeur, en passant de quelques grammes à plusieurs tonnes. Ainsi, nous obtiendrons plus vite un résultat radical et nous pourrons contribuer à un environnement plus sain à court terme.

Agir aujourd’hui pour un avenir meilleur!
Notre projet de reforestation au Zimbabwe

Nous savons que nous allons bientôt atteindre l’objectif de notre mission.
Mais notre planète a besoin de notre aide dès maintenant!

Les forêts sont des puits de carbone naturels qui absorbent le CO2 de l’air grâce à la photosynthèse. Elles contribuent à atténuer les émissions de gaz à effets de serre produits par les humains. Le CO2 capturé dépend de la croissance de la masse de la plante. Notre calcul se base sur une croissance de masse de 10% par an. Ce qui représente 1 835 kg de CO2 capturé pour chaque kilo de biomasse générée. Une analyse interne a démontré qu’une intervention de service de terrain émettait en moyenne 12kg de CO2, y compris l’activité sur site et le travail administratif.

Les forêts hébergent aussi de nombreuses espèces et abritent 80% de la biodiversité sur Terre. L’ONUAA (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) explique que 75% de l’eau douce dans le monde provient de bassins hydrographiques forestiers. Nous mettons à profit nos bénéfices pour planter des arbres afin de compenser le CO2 émis par nos clients. Ceci permet également de soutenir les communautés à faibles ressources dans les pays en développement.

 

Two smiling men sit on the grass in front the river while planting a small tree in Lower Zambezi Valley in Zimbabwe
A man wearing a Fieldcode t-shirt  is holding a sapling standing in front of a big tree and grass on the background
A sitting man is watering a small tree and another man is standing on the background next to a tree

Nous avons démarré notre première exploitation de développement forestier sur une surface de 800 km!

Elle est située à Rifa, dans la basse vallée du Zambèze, au Zimbabwe. Avec nos équipes sur le terrain, nous impliquons aussi les communautés afin de développer l’emploi local. Ceci leur permet d’améliorer leurs conditions de vie et, en même temps, nous garantissons  la durabilité de nos projets.  

Nous nous concentrons sur les nouvelles technologies et sciences.  Mais jusqu'à ce que nos autres projets soient pleinement développés, nos forêts grandissent arbre par arbre - avec nos communautés locales, la voix de notre équipe et notre savoir-faire. 

 

Essayez Fieldcode aujourd'hui! Acces Gratuit